En Marche au pas de course vers l’Intelligence Artificielle

Publié le 3 avril 2018 à 18:04

Une réaction en chaîne

Le mercredi 28 mars, Cédric Villani a rendu son rapport sur l’intelligence artificielle après avoir auditionné 420 experts. Le but ? Mettre au point un plan d’attaque de 1,5 milliards d’euros pour faire de la France une figure de proue de l’IA.

Le lendemain, Emmanuel Macron annonçait son plan à horizon 2022 au Collège de France afin de constituer un hub de recherche. 

Les grandes lignes

  • – Ouverture des données publiques et financées sur fonds publics, notamment les données des cliniques, hôpitaux et de médecine de ville…
  • – Lancement d’expérimentations sur véhicules autonomes dès l’an prochain. D’ici 2022, un cadre de régulation sera instauré. 
  • – Création d’un lab de la transformation publique au sein du Secrétariat d’Etat au Numérique. Chaque ministère doit avoir sa feuille de route. L’accent a été mis sur l’importance de la formation professionnelle pour anticiper les évolutions du monde du travail.
  • – Exploration de l’enjeu éthique : les algorithmes utilisés par l’Etat, notamment ceux régissant Parcoursup, seront publiés. Une réflexion prospective va également être entamée.

Enfin, les chercheurs ne verront pas leur salaire doubler comme le préconisait Cédric Villani mais ils pourront consacrer jusqu’à 50% de leur temps (contre 20% aujourd’hui) à des entités privées, ce qui leur permettra d’accroître leur rémunération et leur accès à de la donnée.

Ce nouveau souffle est donné dans un contexte propice : Samsung a ainsi annoncé l’ouverture de son 3ème plus grand centre de recherche à Paris et IBM le recrutement de 400 experts en France d’ici 2 ans.

Partager l'article